THE LIBERAL MUSEUM

a distopic project about cultural anoesis, mediocre standards of democracy and new nationalisms

2017. COMPETITION

“non architecture competitions: showing”

FINALIST PROJECT

published on “showing : alternative designs for museums

The Liberal Museum is designed for a future Europe where cities struggle to find a relevant position in the globalized network. Each city could be equiped with one Liberal Museum, and respond to the following needs:

 1. SOCIAL HABITS: With the rise of the new nationalism and the quest for national identity, architecture is now pushed to define the formativity relevant to the country’s history. The Liberal Museum provides architecture that will outdo the degenerated contemporary architecture. Learning from the past, it will be possible to define the perfect local prototype. 

2. SOCIAL STRUCTURE: The old saying ‘[populus] duas tantum res anxius optat panem et circenses’ from Giovenale’s Satira X will give shape to the Liberal Museum. The First Floor will be used for free permanent exhibitions of ethnographical subjects, as well as the Ground Floor will provide restaurants and shops allowing the public to meet their consumerist daily requirements. The Second, Third and Fourth Floors will host temporary exhibitions and members rooms, accessible only to the donors and founders of the museum. For obvious reasons, the culturally relevant events and exhibitions cannot be held on the First Floor.

3. SOCIAL SPACES: Working for Liberal Museum can be an incredible opportunity for artists, curators or general cultural workers. That is the reason why the Museum is allowing them to work for free in exchange for accommodation.

//FR//

The Liberal Museum est un projet pour une Europe future où les villes luttent pour trouver une position dans le réseau global. Chaque ville pourrait s’équiper d’un musée libéral et répondre aux besoins suivants :

1. HABITUDES SOCIALES: Avec la montée des nouveaux nationalismes et la quête d’identités nationales, l’architecture est désormais poussée à définir ses formativités de façon étroitement liée à l’histoire du pays. Le musée libéral offre une architecture qui surpasse l’architecture contemporaine dégénérée. En apprenant du passé, il sera possible de définir le prototype local parfait pour le futur

2. STRUCTURE SOCIALE: Le vieil dicton  «[populus] duas tantum res anxius optat panem et circenses» de la Satira X de Giovenale donnera forme au Liberal Museum. Le premier étage sera utilisé pour des expositions permanentes gratuites de sujets ethnographiques, tandis que le rez-de-chaussée fournira des restaurants et des magasins permettant au public de répondre à leurs besoins quotidiens consuméristes. Les deuxième, troisième et quatrième étages hébergeront des expositions temporaires et des salles réservées aux membres, accessibles uniquement aux donateurs et aux fondateurs du musée. Pour des raisons évidentes, les événements et les expositions culturellement pertinentes ne peuvent pas être exposé au premier étage.

3. ESPACES SOCIAUX: Travailler pour le Musée libéral peut être une occasion incroyable pour les artistes, les conservateurs de musée ou les travailleurs culturels en général. C’est la raison pour laquelle le Musée leur permet de travailler gratuitement en échange d’un logement.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now